Bslama le Maroc

L'épopée marocaine a donc pris fin en ce lundi 25 Mai après 12h de transports divers et variés.

Adieu les oranges pressées au goût bnîn (délicieux), adieu les csocso du vendredi, adieu le thay b'nanah, les mélouis et les archa. Aurevoir aussi à la chaleur, à la viande hachée garnie d'épices et aurevoir le muezzin (tu ne vas pas vraiment me manquer).


Lire la suite 1 commentaires

Ca s'en va et ca revient

Ô joie quand les jeunes sont rentrés à Meknès ! Ils se sont éclatés comme des p'tits fous visiblement, donc tant mieux. Samedi dernier, on faisait donc le bilan de leur séjour. Il semblerait qu'ils aient tout aimé, ce qui rend les choses difficile quand on leur demande les choses positives ET négatives du séjour. A ma grande déception, ils n'ont pas aimé le fromage.... Selon eux c'était trop fort, ce qui me fait plutôt rire pour des personnes qui mangent tout avec des épices ahah. Ils ont d'ailleurs trouvé que la cuisine française manquait d'épices (sans blague), il n'y a que du sel et du poivre ! En tous les cas, ca y est, l'aventure "projet de jeunes " est terminée.

Lire la suite 0 commentaires

Assilah, ou debout ici

La semaine dernière, Meknès était un peu au centre des news au Maroc, et pour cause ! La ville accueillait le Salon International de l'Agriculture du Maroc, autrement appelé SIAM.

Bon, alors le mythe depuis 2 ans au moins, c'est que cet événement fait déplacer les foules, et notamment Sa Majesté Mohammed VI. Du coup, ca fait à peu près un mois que toute la ville s'active à être toute jolie : vas-y qu'on refait toutes les peintures, on plante des nouveaux palmiers, on les taille etc ... Néanmoins, l'efficacité de cette restauration est somme toute relative, si on considère que certes les peintures de la chaussées sont refaites, mais que tout le monde marche dessus et ca fait des traces de pas sur tout le trottoir... C'est un style ! Bref, j'ai jamais vu autant de monde à Meknès. C'est vrai que dans le tas il y avait aussi 2-3 touristes, mais quand même. J'ai jamais autant galéré pour trouver un taxi, et je ne parle même pas des bouchons occasionnés. Une vie de ville quoi.

Lire la suite 0 commentaires

Chouia b' chouia (petit à petit)

Parlons un peu travail si vous le voulez bien (même si vous ne voulez pas vous n'aurez pas le choix ahah).

Après un mois d'organisation, de concertation et d'aller-retour à Moulay-Idriss, nous avons enfin réussi à monter un événement autour de l'environnement dans le collège de la ville !

Lire la suite 0 commentaires

Petit séjour dans le sud, au calme !

Sacre bleu, ca doit faire à peu près 1000 ans que je n'ai pas écrit ! Et pour cause : absence pendant 5 jours + dossiers à terminer + répétitions de pièce de théâtre etc...

 

Commençons par le plus exotique : le voyage dans le sud ! Un beau matin d'avril, alors que je vagabondais sur fb, je tombe sur une offre de circuit pour le sud du Maroc, partant dans 4 jours. Bon, alors effectivement c'est un circuit organisé, chose que je n'avais jamais expérimenté jusqu'à lors, mais ni une ni deux, on se dit avec Eloïse et Fiona (nouvelle recrue dans nos troupes) qu'on est un peu des ouf et qu'on y va quand même.

Le départ s'effectue depuis Rabat, direction Marrakech ! Tous les trajets se font en bus climatisé, où c'est un peu le lieu de chant et de danse pendant tout le voyage (surtout pour les marocains, parce que nous on pigeait que dalle aux chansons...). Arrivé à l'hôtel de Marrakech, et en attendant les chambres, petit comité d'accueil au son du folklore marocain. Et vas-y que ca danse, que ca chante, ca n'arrête pas ! Nous on reste tranquillement sur le côté parce qu'on est pas encore dans le mouv'.

On part ensuite découvrir la médina, avec la fameuse place Jamaa El-Fna, classée UNESCO et tout et tout. C'est un peu la place Lédim de Meknès, version x10. Donc pas très dépaysant quand tu habites déjà au Maroc, sauf qu'ils se font plaisir sur les prix.

Lire la suite 2 commentaires

Skhôn ! (chaud)

Je pense que je ne suis jamais autant allée à Moulay-Idriss que cette semaine, je vais bientôt connaître tous les chauffeurs de taxi qui font ce trajet ahah. Nous sommes en pleine organisation d'un événement sur l'environnement, qui aura lieu dans 2 semaines (toujours plus court les délais, pas stressant du tout n'est-ce pas). On travaille en partenariat avec le collège, pour sensibiliser les jeunes à l'importance de la préservation de leur environnement, et y a du boulot ! En termes de gestion des déchets à Moulay-Idriss, et plus largement au Maroc, je n'ai pas encore tout compris mais il est clair que ce n'est pas une compétence nécessaire des communes. Le tri sélectif n'est pas du tout à l'ordre du jour, c'est déjà bien quand on jette ses déchets dans une poubelle... Bref, il faut que je me penche plus en profondeur sur la question, d'autant plus que d'autres projets m'amènent à me poser des questions sur toute la gestion des déchets locale.

Autrement, et pour un peu plus de swag, hier, rando à Al Kalaa avec la team d'Ifker. Départ à 11h, en plein soleil.  C'est moins sport que la semaine dernière, nous sommes un groupe composé d'enfants, donc on est en mode "balade du dimanche un samedi". On en prend plein la vue, comme d'habitude !

Lire la suite 0 commentaires

Hâdi wahed o rb3 (il est 1h15)

Heyyy ! Ca y est ! C'est le printemps ! Les amandiers en fleur, le soleil à 20° à 8h30, c'est la fête !

En plein dans le boulot, on ne s'arrête plus ! Organisation du projet de jeunes, animation de pièce de théâtre, travail sur des dossiers de subvention, tout ça tout ça. Je trouve quand même le temps de faire des trucs fun, heureusement ! La semaine dernière, découverte d'une station thermale, Moulay Yacoub, en direction de Fes. Perdus entre les collines, on arrive sur un site en mode Ax-les-Thermes, en moins fréquenté quand même. La particularité des thermes où on est allé est qu'ils sont mixtes. Enfin, tout est relatif car on devait être 3 ou 4 nanas à tout péter, le regard des hommes nous scrutant gentiment (on adore). Nous nous rendons donc dans un endroit où l'eau est naturellement chaude, mais genre je ne pouvais pas rester plus de 10 minutes tellement mon coeur battait la chamade. Moment plutôt agréable donc, surtout qu'à ce moment là de la semaine il ne faisait que pleuvoir.
Ensuite, enfin plutôt avant cela, atelier de théâtre avec les jeunes pour créer un pièce sur l'environnement. On a travaillé également hier à Al Kalaa, que j'ai pu apprécier cette fois-ci sous un grand soleil, sans nuages. Autant dire qu'on a passé une bonne journée, surtout dans un tel cadre.


Lire la suite 0 commentaires

Y a le choix dans la datte et dans les figues

Que de travail en ce moment que je ne trouve même plus le moment de raconter des trucs fun sur ce blog !

Réunion, et puis réunions, et aussi réunion.

Ce week end, j'assistais à une réunion à Ifrane, organisée par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. On s'est retrouvé avec 15 associations à parler management de projet, ce qui n'était pas peu intéressant, mais fatiguant. Ca m'a fait pensé aux réunions d'ateliers terrain que j'aimais tant en Master 1 et 2, un vrai régal ! Néanmoins, j'ai découvert un nouvel outils pour la gestion de projet : le cadre logique. C'est un document qui te permet de donner une vision globale à un projet, basé sur des objectifs.

Lire la suite 3 commentaires

Alors on marche

A l'occasion de la journée de la femme ce dimanche 8, France Volontaires, qui se situe à Rabat, avait organisé quelques activités pour les volontaires marocain(e)s. Donc dès vendredi soir, yala, on prend le train et direction la capitale avec 3 autres volontaires de Meknès et sa région.

Petite anecdote au passage : les consommations dans les trains de la ONCF (notre SNCF locale) ont sensiblement le même prix que leurs consœurs françaises. Donc note à moi-même : ne plus attendre d'être dans le train pour avoir faim.

Samedi matin, après un petit déj en terrasse (ce qui se fait beaucoup ici), on attaque la journée avec un atelier sur le harcèlement sexuel au Maroc. Entre françaises et marocaines, on échange nos points de vue et c'est enrichissant. D'un côté on constate qu'il n'y a pas de solution miracle sur ce qu'on peut vivre au quotidien dans la rue, mais d'un autre côté ca me fait du bien d'en parler, et de savoir qu'il n'y a pas qu'à Meknès que ca arrive. Je précise qu'on entend "harcèlement sexuel" dès lors qu'on subit des remarques ou regards liées au genre.

Une fois cette matinée passée, je me sens plus armée, ou en tout cas plus "prête" à affronter ce type de moment. Bref. L'après-midi est consacrée à un atelier d'écriture sur l'acrostiche, mais visiblement, je ne suis pas la plus inspirée de la salle loin de là.

Le dimanche, rendez-vous à 6h45 (aïe ca pique) à la gare de Rabat pour partir faire une randonnée à 1h de Rabat, dans la région de Ain Aouda plus exactement.

Une fois arrivés au point de départ, un petit dèj nous attend dans une coopérative de femmes. Entre un thé à la menthe, du harcha au miel et beurre beldi et de l'orge à l'huile, on écoute les instructions de notre guide.

Soit dit en passant, la professionnalisation des guides au Maroc est loin d'être la meilleure. C'est là que tu te rends compte de l'importance des démarches qualité liées aux activités de pleine nature (big up l'Ariège). On peut dire qu'il y a eu mieux comme accompagnement et comme gestion de groupe, mais je n'en dis pas plus.

Notre groupe de volontaires s'ajoute donc à un groupe de randonneurs moins occasionnels. Voici en quelques photos les paysages que nous avons pu admirer.

Lire la suite 0 commentaires

Ruée vers le nord

Ce week-end, pour nous c'était voyage ! Bon, c'est aussi qu'il fallait que nous renouvelions notre arrivée sur le territoire marocain avec Eloïse. En fait ici tu peux rester jusqu'à 3 mois sans visa spécial ,mais après ciao les gars. Donc pour éviter cet épisode fâcheux, nous décidâmes de partir pour Ceuta (car c'est plus rapide que de faire faire ses papiers avec une administration visiblement), c'est une pratique courante ici. C'est un peu le "tour du poteau" à l'orientale si on veut.

Bref, toujours est-il que notre périple débute avec Kader le jeudi, à 2h du matin (l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, expression qui m'a servit de leitmotiv pour ce lever à une heure inhabituelle). Nous voyageons en train jusqu'à Tanger, où nous arrivons vers 7h du matin. Nous sommes aussitôt accueillis par de la famille de Kader, qui est aux petits soins avec nous.

On commence à se balader dans la ville, car nous, on n'a pas peur de vivre tangereusement (ahahah). Sous un ciel un peu voilé en début de matinée, nous apercevons enfin la mer !!! Ô joie !

Lire la suite 1 commentaires

Cours de darija

Ca y est, alléliua ! Nous avons eu notre premier cours de darija ! Enfin, d'arabe classique et darija si on veut être précis.

La différence entre les 2, si j'ai bien compris, c'est que l'arabe classique est le même pour tous les pays arabe. C'est surtout une langue écrite, parce qu'en fait tous les pays arabes ont leur propre dialecte. On arrive donc à l'arabe dialectal.

Localement, on parle donc le darija. Vient ensuite la langue berbère, qui elle-même se décline en 3 catégories. Pour resituer le darija dans son contexte, notre prof Abdel nous propose donc de nous faire un mix arabe classique-darija. Et c'est là que ca se corse. On va apprendre à lire, et c'est loin d'être de la tarte (de toute façon les tartes ne sont pas un plat très traditionnel au Maroc).

On commence avec l'alphabet :


Lire la suite 1 commentaires

Mika (sac plastique)

Ce week-end, c'était réunion avec les jeunes à propos du séjour en France qui se déroulera en Avril. Seulement, c'est bien beau de voyager, mais on leur demande de bosser un peu quand même avant d'y aller. En effet, avec Eloïse et Kader, on les aide à créer une pièce de théâtre sur le thème de l'environnement. Mes souvenirs des cours au lycée étant loin, heureusement qu'on en a dans le lot qui lisent Antigone pour le bac, au moins ca met en application ce qu'ils voient plus ou moins en cours.

Pour les mettre encore plus dans le bain de l'environnement, on leur faire prendre une douche théâtrale en les emmenant voir une pièce jouée le soir même à l'institut français. Initialement c'est plutôt à destination des enfants, mais je me dis que ca peut les inspirer rien qu'au niveau de la mise en scène, des décors ou encore de la façon dont on peut délivrer un message par la scène. La pièce raconte l'histoire d'un sac plastique, nommé Plastoc, qui voyage dans la mer et qui fait mourir des tortues. Bref.

En dehors de ca, on fait travailler les jeunes sur les stéréotypes et les préjugés, thèmes qui font également partie de leur séjour. Petite animation donc autour de ca, que nous avions nous-même vécu à Bordeaux avec Eloïse.

Lire la suite 1 commentaires

Pérégrinations marocaines

Bienvenue sur le blog  spécialement consacré à mon voyage au Maroc. Vous y trouverez les différentes éléments qui m'ont amené à partir en Service Civique, des photos, des enregistrements et tant de choses encore.

Enjoy !